• broche en diamants annees 50

Les bijoux des années 40 et 50

Les bijoux des années 40 et 50 présentent un intérêt certain pour tous les amateurs de bijoux anciens. Certes, les bijoux Art Déco gardent un prestige inégalé mais on aurait tort de négliger la période des années 40 et 50, marquée notamment par les bijoux Tank, et plus généralement le style Rétro. En effet, les maisons parisiennes prestigieuses, Cartier, Boucheron, Van Cleef & Arpels, Hermès, Mellorio…, fabriquent des pièces de grande beauté durant ces décennies. De plus, cette période, dominée par la seconde guerre mondiale, voit les joailliers et créateurs de bijoux faire preuve de beaucoup d’inventivité pour pallier les problèmes d’approvisionnement en matières premières. En effet, le platine est réquisitionné par l’armée, et les pierres précieuses en provenance d’Asie ou d’Afrique (saphirs, émeraudes, rubis, diamants) n’arrivent plus jusqu’en Europe.



broche diamants

Broche diamants années 50

Bijoux Tank, des bijoux imposants

Les bijoux des années 40 sont identifiés par leur volume imposant. En quelque sorte, ce sont des bijoux en 3 dimensions ! Les formes carrées ou rectangulaires aux arêtes vives deviennent courantes. Comme leur nom l’indique, les bijoux Tank sont un signe de puissance et de force. Tous les types de bijoux sont touchés par le style Tank : bagues Tank bien sûr mais aussi colliers, bracelets, broches, etc. Le collier Turbogaz est emblématique de cette époque. Aujourd’hui, le style Tank revient à la mode. Il faut reconnaître que ces bijoux ont beaucoup de caractère et qu’ils s’accordent bien à l’affirmation de la féminité comme force majeure au sein de notre société. Les bijoux Tank se marient bien avec le perfecto et le côté Dandy Rock.



rachat bague tank or 18k

bague tank saphir

Bijoux années 50, plus de fantaisie et de couleurs

Après la seconde guerre mondiale, à partir de 1945, l’Europe se reconstruit d’abord progressivement, puis de manière beaucoup plus rapide et intense dans les années 50. Naturellement, avec le retour de l’optimisme et de la croissance économique, les formes évoluent. Tout d’abord, avec le retour de la couleur dans les bijoux et les vêtements. Les pierres précieuses ou fines, qu’elles soient naturelles ou synthétiques, représentant les couleurs des alliés (bleu, blanc, rouge) sont largement utilisées. De plus, même si la France reste la référence en matière de joaillerie, l’Italie monte en puissance en apportant de la fantaisie et une profusion de formes et couleurs. En général, les bijoux sont moins massifs et présentent plus de courbes et de légèreté dans le mouvement.

Bijoux années 40, le style Tank

La fin des années 30 voit le déclin du style Art Déco, marqué notamment par l’Exposition Internationale des Arts Techniques dans la Vie Moderne qui se tient à Paris en 1937. Avec l’effort de guerre, le platine est réservé à l’utilisation militaire. Les bijoutiers se tournent alors vers l’or. Mais là aussi, les restrictions de commerce sont nombreuses. Les joailliers des années 40 optent donc souvent pour un alliage d’or et de cuivre en proportion plus importante, ce qui explique l’aspect or rose de nombreux bijoux de cette époque. De même, les créateurs doivent trouver des substituts aux pierres précieuses naturelles dont le commerce est fortement impacté par la guerre. C’est ce qui explique le triomphe des pierres synthétiques dont le fameux « rubis synthétique », plus exactement le corindon synthétique. En réalité, la pierre fut découverte au début du XXe siècle par Auguste Verneuil, à partir d’oxyde d’aluminium auquel était ajouté un colorant rouge.



Bracelets tank

Bijoux des années 40

Bijoux années 50, l’influence de l’art moderne

En parallèle à ce mouvement d’optimisme et de fantaisie, on assiste à l’influence grandissante de l’art moderne et de l’abstraction. Ainsi, certains grands noms, comme Alexandre Calder ou Henri Laurens, fabriquent des bijoux originaux qui renouvellent l’image traditionnelle attachée au bijou vu comme objet précieux. D’autre part, les joailliers du Nord de l’Europe (Torun, Saara Hopea Untracht, Henning Koppel…) voient leur influence s’élargir au-delà des pays scandinaves. Ils utilisent beaucoup les métaux blancs (l’argent) et les lignes épurées. Durant les années 50, avec l’arrivée du rock’n’roll, du confort moderne, et des grandes américaines (Cadillac, Pontiac…), les bijoux vont oser de plus en plus les mélanges de couleur et les formes originales. C’est un véritable feu d’artifice visuel, tout en gardant une certaine légèreté dans les volumes..



rachat bague or jaune 18k

Bague époque 1950




Bague tank

Bague tank époque 1940/1950

Bottazzi Blondeel
41 rue des Martyrs 75009 Paris

achat d'or, bijoux abimés, débris d'or

Tel: 01 42 80 01 38
Tel: 06 23 91 27 24
Nous envoyer un message ici..

Ouvert tous les jours de 10h à 19h
Le dimanche de 10h à 18h